Bio

Biographie

Charles Tamba naît dans la ville de Douala au Cameroun dans une famille modeste de 4 enfants, d’ethnie Bandem (Yabassi). Il est choyé par ses parents notamment par sa grand-mère et sa mère qui lui inculquent les valeurs d’Amour, de Respect, et de Travail. Dans son enfance il est inspiré par sa mère une autodidacte dans le domaine de la couture, qui exerce un leadership dans sa communauté en formant de jeunes filles afin qu’elles deviennent autonomes financièrement.

Le déclic au Cameroun – Douala

Ses parents, l’inscrivent dans une école catholique à Douala où il apprend entre autres la discipline et le respect des autres. Comme la plupart des jeunes du Cameroun, Il s’intéresse au football et à la musique.  A son entrée au collège du Levant en 1973 à l’âge de 12 ans il se retrouve dans la même classe que Frédéric Doumbe un des bassistes Camerounais basé à New-York, reconnus sur la scène musicale internationale.  il y trouve un groupe de musique qu’il admire et c’est ainsi qu’il découvre sa passion, la guitare et y consacre tous ses moments libres. Il apprend à jouer à la guitare grâce à un ami qui l’initie et devient très vite guitariste accompagnateur du Collège du Levant à l’âge de 13 ans et se fait connaître lors des concerts. Par la suite, il se concentre à la guitare Bass, un instrument qu’il apprendra tout seul en écoutant et en reproduisant les mélodies de Bass des grands bassistes des années 70 aux influences afro/Funky/Pop/Makossa (Stanley Clarke, Vicky Edimo,  Aladji Touré).  En 1976 Il devient bassiste dans le groupe du Lycée Polyvalent à Douala où il fait ses études et cela lui vaut le surnom « Tamba Bass » à cause de sa maîtrise de cet instrument. Il participe dans plusieurs concerts scolaires et joue dans les cabarets avec ses amis tel que l’artiste Spirit Enumedy un des batteurs les plus talentueux dans les années 70 à Douala.

Son parcours en France – Toulouse et Compiègne

Ses parents ne voient pas d’un bon œil sa passion pour la musique, ils veulent plutôt que leur fils se consacre entièrement à ses études pour assurer son avenir. Suite au décès de son père en 1979, sa mère combative décide de l’envoyer poursuivre ses études en France.  Arrivé à Toulouse en Septembre 1979, il poursuit ses études au Lycée Polyvalent du Mirail. Il se fait remarquer par un professeur pour son talent à la guitare qui l’encourage à s’orienter en musique. Cependant, Charles va plutôt se consacrer à ses études afin d’aider sa famille au Cameroun.

Durant son parcours de combattant comme étudiant en France, Il rencontre à l’âge de 18 ans, deux familles Françaises à Toulouse et Rodez qui lui apportent tout l’amour et support dont il a besoin pour réussir. C’est ainsi qu’Il obtient son Baccalauréat en 1981 à Toulouse et intègre une école d’ingénieur (Université de Technologie de Compiègne) d’où il sort diplômé en génie informatique en 1987.  Pendant ses études à l’université en France, il crée avec des amis un groupe de musique (Charly’s Brothers) dont il devient le Chef d’orchestre.  Le groupe offre plusieurs concerts à Compiègne et se fait connaître par la qualité et diversité de sa musique qui va de la pop, au reggae, en passant par les mélodies africaines, la variété française et le rock. En 1982, ce multi-instrumentiste autodidacte (guitariste, bassiste, batteur, pianiste) commence à s’intéresser à la composition musicale.

Sa source d’inspiration – Ses Voyages dans le monde

Après la fin de ses études en 1987, il travaille comme Ingénieur en France puis à l’international aux Nations-Unies pendant 11 ans comme Chef de projets TI pour aider les pays en développement. Lors de ses multiples voyages en Afrique il a côtoyé la pauvreté et la résilience des peuples qui veulent changer leurs conditions de vie. Cette expérience sera une source d’inspiration dans sa vie d’artiste en tant qu’auteur-compositeur.

La production de son premier album au Canada – Montréal

En 2000 il immigre avec son épouse et ses enfants à Montréal. En collaboration avec son ami Yann Le Masson, pianiste, il crée en 2002 le MarieBluezz Band au Collège International Marie de France (CIMF) à Montréal, composé d’élèves, parents, professeurs et employés pour contribuer à la vie culturelle. Il prend des cours de chants de 2013 à 2015 à l’académie de musique de Montréal. En 2015, il fait la connaissance de l’artiste Just Woan qui deviendra son arrangeur musical et coach en technique vocale. C’est ainsi qu’Il décide de se lancer dans la production de son premier album.

Son style de musique et pourquoi l’album intitulé « Changer ce Monde » ?

Dans un contexte de changement socio-économique et climatique, où des peuples se battent pour leur survie et liberté, Il devenait urgent pour l’artiste d’exprimer ce qu’il ressent par le biais de ce premier album qui vise à sensibiliser les consciences pour changer ce Monde. Le style musical diversifié de son premier album intitulé Changer ce Monde (Pop, francophone, Africaine, Reggae, soul jazzy) épouse la personnalité de l’artiste qui se considère comme un citoyen du Monde. Dans cet album, Il est accompagné par des musiciens Montréalais et New-Yorkais de hauts calibres qui ont collaboré avec de grands artistes tels : Janet Jackson, Pharrell Williams, Richard Bona sous la direction musicale de Just Woan.

Comme il le dit souvent, il souhaite redonner au monde autant qu’il a reçu à travers de petits gestes qui peuvent avoir un impact positif sur la vie des gens.